Été brûlant, plantations en souffrance

Chers adhérents,

Cette semaine le fenouil fait son entrée dans vos paniers.

Les fortes chaleurs, le soleil brûlant et l’absence de pluie impactent fortement le jardin. Nous sommes actuellement placés en crise sécheresse et avons obtenu une dérogation préfectorale afin de pouvoir arroser à minima les légumes.

Malgré tout, nos plantations souffrent de ces conditions météorologiques et cela se ressent sur la productivité. Par conséquent, nous avons moins de variété et quantité de légumes à vous proposer dans vos paniers. Nos équipes font de leur mieux chaque jour pour assurer la qualité des légumes que vous trouvez dans vos paniers.

Nous vous remercions de votre compréhension et de votre soutien fidèle !

Fruits 🍇 le raisin blanc vient d’Italie, la prune Rubinelle est cultivée en Provence et la nectarine jaune est produite dans la région Sud-Est.

Marché 🥒🥬 retrouvez tous nos légumes du moment lors de notre petit marché hebdomadaire les mercredis et vendredis de 10h à 15h aux Triandines.

Pain : le boulanger est en congés. Retour du pain dans vos paniers le 31 août.

Les paniers de la semaine

Grande Part de légumes
0,800 kg de tomates anciennes à 3,36€
0,650 kg de poivrons/aubergines à 2,60€
0,800 kg de tomates rondes à 2,56€
1 grand concombre à 1,50€
1 kg de courgettes à 2,80€
0,250 kg de fenouil à 0,90€
TOTAL : 13,72€

Grande part de fruits
0,600 kg de nectarines jaunes à 4,86€
0,600 kg de prunes Rubinelle à 4,00€
0,750 kg de raisin blanc Sugraone à 3,29€
TOTAL : 12,15€
Petite part de légumes
0,800 kg de tomates rondes à 2,56€
0,700 kg de courgettes de 1,96€
1 concombre petit à 1,00€
0,250 kg de fenouil à 0,90€
1 bocal apéro courgettes à 3,20€
TOTAL : 9,62€

Petite part de fruits
0,700 kg de prunes Rubinelle à 4,66€
0,770 kg de raisin blanc Sugraone à 3,38€
TOTAL : 8,04€

Nous vous souhaitons à tous un bel été ainsi que de belles vacances !

NE PAS SUPPRIMER

Les Triandines, un projet pour le territoire

L’Atelier-Chantier d’Insertion (ACI) Les Triandines est devenu un acteur solide de l’économie sociale et solidaire sur le territoire de Grand Chambéry et au-delà.

Aujourd’hui l’association est à un tournant : nous réfléchissons à faire évoluer les conditions de travail de l’équipe et l’accueil de nos adhérents dans un bâtiment vieillissant qui n’est plus aux normes et nous devons également évoluer dans notre projet économique.

Depuis 2018, suite au départ de la SARL Environ’Alpes à Seynod, nous disposons de la totalité d’un bâtiment (ancienne menuiserie) de 1000 m2. Un travail est en cours avec un architecte pour concevoir un site restructuré et modernisé qui serait exemplaire en matière de consommation énergétique et d’eau.

Un premier pas est franchi depuis cet été 2021 avec l’aménagement d’un bassin de stockage de 5 000m3 d’eau pluviale qui nous rend autonomes pour l’irrigation des trois hectares de cultures maraîchères dont 15 tunnels ainsi qu’une serre de plants.

Les Triandines ont toujours innové et continueront dans cette voie.

Les Triandines font l’actualité de l’Agence de l’eau

Le bassin de stockage de 5 000 m3 d’eau pluviale des Triandines fait l’objet d’un reportage dans la publication « Sauvons l’Eau ! » . En effet, après deux mois de travaux, notre Atelier-Chantier d’Insertion va disposer d’un bassin de stockage qui permettra d’être autonomes pour l’irrigation de notre exploitation maraîchère et de ne plus peser sur la ressource en eau potable de notre territoire.

Les travaux d’un montant de 300 000 € ont bénéficié d’un financement de l’Agence de l’Eau. et de l’accompagnement technique du Cisalb, Comité intercommunautaire
pour l’assainissement du lac du Bourget
.

Le saviez-vous ? Depuis 2009, le bassin versant du Lac du Bourget dont fait partie Cognin, la commune d’accueil des Triandines, est classé en déficit quantitatif. Des arrêtés préfectoraux de restriction des usages de l’eau se multiplient chaque année.

Les sous-bassins versants de la Leysse (d’où vient le captage alimentant le réseau des Triandines) et de l’Hyères (celui où sont situés Les Triandines), sont en équilibres jugés précaires. Un compteur a même dû être fermé en 2019, privant les Triandines d’un appoint supplémentaire avec une pression d’usage efficace dont nous sommes maintenant privés.

C’est dans ce contexte que le Conseil d’administration a cherché une solution technique, et accompagné par le Cisalb, décidé d’investir dans un bassin de stockage d’eau pluviale associé à la rénovation/modernisation du réseau d’irrigation.

L’autonomie en eau et la diminution de la vulnérabilité aux restrictions d’eau, permet d’envisager à la fois une adaptation au changement climatique et une sécurisation de la production face au risque sécheresse mais pas seulement ! Cela va aussi améliorer les conditions de travail.

Le pilotage automatique de l’irrigation et la modernisation du réseau va libérer une quantité considérable de temps de travail : en période haute (trois mois), ce sont trois heures trente par jour qui sont consacrées à la mise en place, l’adaptation, la programmation, etc de l’irrigation. Autant de temps qui n’est pas passé avec les salariés en Insertion. Avec le système automatisé, ce temps dédié à la mise en place de l’irrigation ne sera plus que de trente minutes. Ainsi le gain de temps à consacrer aux salariés en insertion est considérable. Et notre mission d’accompagnement ne peut qu’en être améliorée.

Le projet a bénéficié des compétences de Jean-Claude Beltrame, ingénieur structure en génie civil, adhérent des Triandines, qui a piloté le dossier en lien avec le Cisalb. Le chantier a été confié à l’entreprise Piantoni TP, implantée à Saint-Baldoph.

Les triandines © 2022 - Mentions légales